Comment choisir le bon notaire ?

Professionnel désigné par le ministère public, le notaire intervient de manière libérale et détient les pouvoirs adéquats qui l'aident à authentifier différents types d'actes. Il peut ainsi intervenir dans différents cadres légaux (exemples : donations, successions, transactions immobilières, testament, etc.) de la vie quotidienne. Aux yeux de la loi, le fait de recourir à un notaire est même impératif dans certains cas. Mais face au grand nombre actuel de notaires, quelle peut être la marche à suivre afin de faire le bon choix ? Quels sont les critères qui rentrent à tout prix en ligne de compte dans le choix du notaire ?


J'explique ma problématique

Je trouve le bon notaire

Je prends rendez-vous


© Crédit photo NN

Quelles qualités un bon notaire doit-il avoir ?

Un bon notaire doit détenir les qualités requises qui vont lui permettre de mener à bien ses missions. Ces qualités sont : la disponibilité, l'objectivité, la compétence, l'honnêteté, la patience et la conscience professionnelle. Le monde juridique a ses propres termes et son propre jargon. C'est en grande partie à cause de cela que le bon notaire doit être patient. Lorsque, par exemple, le client ne comprend pas le contenu d'un document (à cause notamment de la présence de nombreux termes techniques), il est du devoir du notaire de le lui expliquer clairement. Le notaire se doit d'être patient lorsque son client fait preuve d'incompréhension ou de nervosité. Il se doit de savoir trouver les mots justes pour répondre à toutes les questions. L'honnêteté et l'objectivité sont deux qualités qui vont de pair dans le cadre de l'activité du notaire. En effet, le notaire se doit d'être honnête en expliquant par exemple à son client pourquoi une démarche x lui serait moins favorable et plus coûteuse par rapport à une démarche y. Ensuite, l'objectivité intervient dans les rapports qu'il entretient avec l'ensemble de sa clientèle. Étant un officier public et avant tout un spécialiste du droit, le notaire se doit de traiter tous ses clients sur le même pied d'égalité. Son objectivité le pousse donc à ne pas favoriser un client au détriment d'un autre (par exemple à cause de la zone géographique du client) et à faire preuve du même professionnalisme envers tous ses clients. La disponibilité est essentielle pour le notaire. Dans le cadre de ses missions, il aura à se déplacer à plusieurs endroits (chez ses clients, chez les autorités compétentes, etc.) et pour cela il se doit d'être entièrement disponible. De plus, certaines missions seront plus délicates que d'autres et demanderont par exemple plus de documents officiels. Le notaire devra donc prendre le temps nécessaire pour rassembler tous ces documents afin que la démarche de son client puisse être couronnée de succès. La compétence est l'une des qualités les plus importantes pour un notaire. En général, tous les notaires sont formés afin d'être compétents dans la majorité des domaines juridiques où leurs interventions sont requises. Néanmoins, certains notaires font le choix de se spécialiser dans un type de droit bien précis (par exemple : droit des successions, transactions immobilières, droit de la famille, etc.). Par exemple, il sera donc clairement plus avantageux pour un client de choisir un notaire qui est spécialisé dans le droit de la famille lorsque l'affaire qui le concerne est un contrat de mariage. La dernière qualité que le notaire doit détenir est : la conscience professionnelle. Celle-ci lui donne la prérogative de prendre la totale défense des intérêts de son client. Le secret professionnel doit donc être sauvegardé par le notaire ainsi que les clauses du contrat qui le lient à son client.

Comment trouver un notaire ?

Vous avez le choix entre plusieurs outils : le site notre-notaire.fr ; la recherche en ligne (moteur de recherche, sites professionnels de notaires, pages jaunes, etc.) ; la consultation de l'annuaire des notaires ; le fait de s'adresser directement à la chambre de notaires de sa ville ou de son département le bouche à oreille avec les proches (dans ce cas, c'est la réputation du notaire qui joue grandement en sa faveur). Chacune de ces méthodes est efficace et a ses avantages. Mais peu importe la méthode choisie pour trouver le notaire, le point essentiel à garder à l'esprit est qu'il vaut mieux choisir un notaire qui exerce son activité à côté de chez soi (ou pas trop loin). En effet, lorsque le cabinet est situé dans une zone éloignée, des frais de transport viendront s'ajouter à la note finale des tarifs (puisque le notaire aura à se déplacer, mais vous aurez également à le faire pour aller voir le notaire, que ce soit pour la prise de contact ou dans le cadre de sa mission).

Pourquoi prendre rendez-vous chez le notaire est-il si important ?

Une fois que vous avez choisi votre notaire, il faut impérativement prendre rendez-vous avec lui pour lui exposer la ou les raisons pour lesquelles vous avez besoin de ses services. Cette prise de contact est importante dans la mesure où le notaire en profitera pour mieux vous expliquer plusieurs choses inhérentes à son intervention. Et peu importe le nombre de questions portant sur l'affaire, le notaire vous répondra avec franchise et honnêteté. Si l'affaire l'exige, il devra aussi vous donner les conseils adéquats. La prise de rendez-vous sera aussi l'occasion pour le notaire de vous révéler à combien s'élèveront ses tarifs pour ce qu'il aura à faire comme intervention. Les tarifs du notaire sont soit fixes, soit variables. Les émoluments fixes sont établis et encadrés par la loi de février 2016. Tandis que les émoluments variables résultent d'une proportionnalité dégressive sur la valeur totale du bien ou de l'affaire concernée. Le notaire vous expliquera donc la méthode de calcul de ses émoluments variables (si vous êtes dans ce cas). Le fait de fournir dès le départ le montant des tarifs relatifs à son intervention permet au client de se préparer à l'avance. Cela évite aussi les situations problématiques où le notaire donne le montant de la facture à la fin de ses prestations et où le client, surpris par le montant, refuse de payer parce qu'il estime que c'est trop onéreux.